Recherche sur le site :
Compteur de visite
  menugauche.jpg
NEWS
PRESENTATION DE LA MAISON DU PAYSAN :

LA RENTABILISATION DE L'AVICULTURE TRADITIONNELLE:

« LE REVEIL AGROPASTORAL »

LES PARTICULARITES ET L'AUDACE DE LA MAISON DU PAYSAN

NOS PROJETS

NOTRE PARTICIPATION AUX FOIRES DES INDEPENDANCES AU BENIN

LA RESTAURATION DU VILLAGE

 
Nos articles
 
:: PRESENTATION DE LA MAISON DU PAYSAN

:: LES PARTICULARITES ET L'AUDACE DE LA MAISON DU PAYSAN

:: LES INNOVATIONS EN AVICULTURE VILLAGEOISE

:: LE REVEIL AGROPASTORAL

:: FORMATION

:: NOS PROJETS

:: NOTRE PARTICIPATION AUX FOIRES DES INDEPENDANCES AU BENIN

 
 

Fates porter votre Nom par une maison dans le village des paysans

 

Formation
             La maison du paysan vous offre une autre manière de conduire et d’encadrer les spéculations agropastorales dans nos villages afin de faire d’elles des activités génératrices de bénéfices et non de revenus.
Les universités ont formé les cadres africains dans la logique de l’industrialisation et de la modernisation. Les formations reçues dans cette logique et dans ce contexte n’ont pas pu apporter au village, le développement souhaité. Au contraire, elles ont déstabilisé l’organisation et l’économie villageoise et du développement comme objectif, nous avons atteint la pauvreté après cinquante ans d’indépendance malgré tous les milliards et les moyens humains engloutis par nos Etats.


             Sans le savoir, les médecins humains, les urbanistes et architectes, les vétérinaires et les agronomes africains ont fortement participé à l'appauvrissement des villages de l'Afrique: les formules occidentales inadaptées au contexte africain ont déstabilisé l'organisation sociale et l'économie rurale.


             Un exemple concret parmi tant d'autres: nous avions appris en faculté de médecine vétérinaire que le ratio poules et coq pour obtenir des œufs fécondés, est de 5 à 6 poules pour un coq. Ces normes européennes sous entendaient que tous les œufs pondus par ces poules sont couvés par les incubateurs et tous les poussins nés sont gardés loin de leurs mères qui devraient pondre des œufs toute l’année. Revenus en Afrique, nous avions toujours enseigné ces mêmes normes industrielles à nos paysans oubliant que dans notre contexte ici, une partie des poules devrait couver les œufs et les autres devraient garder les poussins pendant un bon moment. Résultat le coq se retrouve sans femelle et devient très agressif vis-à-vis des poussins nés et les tue tous afin que, les poules, ses        « femmes », lui reviennent rapidement.
Ainsi sans le savoir, nous avions par nos connaissances inadaptées, pénalisé l'agriculture familiale, l'élevage traditionnel en général et l’aviculture villageoise en particulier et par conséquent, contribué à la déstabilisation de l’économie villageoise et à l’aggravation de la pauvreté en milieu rural.
La maison du paysan vous offre une autre manière de conduire et d’encadrer les spéculations agropastorales dans nos villages afin de faire d’elles des activités génératrices de bénéfices et non de revenus.


      Une remise en cause était nécessaire
             Depuis 17 ans, à la maison du paysan, nous avions opéré une remise en cause pour adapter le savoir académique à la réalité villageoise : un savoir qui utilise les synergies entre les différentes espèces pour maximiser les résultats et garantir la rentabilisation des spéculations agropastorales afin de faire d'elles des activités génératrices de bénéfices qui renforceront les revenus des populations rurales et non des activités génératrices de revenus tout court.
La maison du paysan a mis en place des techniques simples basées sur les lois universelles, la physiologie et le comportement animal pour obtenir des animaux et des plantes, le maximum de production ;


            La Maison du paysan en relation avec le Cercle d’Etude pour la Promotion de l’Elevage en Milieu Rural le CEPROEMIR, a mis en place une nouvelle approche intégrée d’intervention en milieu rural : Il s’agit du Réveil agropastoral ; une vraie arme de mobilisation sociale, de lutte contre la pauvreté, la faim et de création d’emplois durables et confortables en milieu rural.

Une séance de réveil agropastoral à Tiélé, un village de Tanguiéta au nord Bénin en présence des encadreurs du système d »encadrement étatique Béninois.

  1. Former autrement sur le concret : C’est notre quotidien à la maison du paysan
  2. Congolais et Béninois pour la recherche du savoir qui développe le village

 

La Maison du paysan vous offre des gammes de formation de recyclages et de remise à niveau des agents  et des éleveurs(Suite)

 

   

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
copy
   Accueil || Formation || Nos actions || Nos videos || Nous ecrire Copyright © 2011 - 2018 Maison du paysan.